Stop the Cycle

Solutions contre les maladies diarrhéiques

Mesures WASH

Un accès insuffisant à l’eau, aux services d’assainissement et à l’hygiène (« water », « sanitation » et « hygiene » en anglais, un programme désigné par l’acronyme WASH) est responsable de plus de la moitié des cas de diarrhée . L’exposition à des pathogènes entériques dans l’environnement, due à des mesures WASH insuffisantes, peut entraîner des lésions intestinales de long terme qui compromettent la croissance physique et le développement cognitif de l’enfant.

Le nombre d’enfants qui meurent de diarrhée a certes diminué et n’a jamais été aussi bas ; toutefois, les conditions météorologiques extrêmes et imprévisibles, dues au changement climatique , menacent d’intensifier certaines maladies infectieuses comme la diarrhée. Une quantité d’eau trop importante ou insuffisante met en danger les enfants et les familles, surtout dans les zones densément peuplées.

Le programme WASH revêt une importance fondamentale dans les établissements institutionnels comme les établissements de santé et les écoles. Cette initiative est généralement perçue comme une mesure intégrée incontournable pour la prévention des maladies infectieuses, des retards de croissance et de la résistance aux médicaments. Les établissements de santé, comme les services de lutte contre la diarrhée, représentent un cadre particulièrement crucial lorsqu’il s’agit d’améliorer les mesures WASH, en raison du risque accru de propagation des infections. D’après l’OMS et l’UNICEF , 1,8 milliard de personnes utilisent des installations où les services d’eau basiques sont absents, et 800 millions utilisent des installations sans toilettes.

“De l’eau salubre, des services d’assainissement corrects et une bonne hygiène ne doivent pas être un privilège... Ce sont des éléments basiques nécessaires à la santé humaine, et il incombe à tous les pays de garantir qu’ils sont accessibles pour tous.”

– Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général, Organisation mondiale de la Santé (OMS)
lors d’une déclaration de l’OMS

“Des efforts modestes, visant à améliorer légèrement les conditions, ne suffiront pas. Si nous souhaitons que les enfants des environnements aux revenus les plus faibles, qui souffrent le plus du manque de ressources, puissent bénéficier d’un développement optimal, nous devons opérer un changement radical pour améliorer la propreté de ces environnements.”

– Stephen Luby, responsable de l’étude novatrice sur les bénéfices des mesures WASH au Bangladesh.

Copier l’URL

Eau

Nous avons tous besoin d’eau pour survivre. Mais cette eau doit être potable et sans danger lorsqu’on l’utilise.

  • Problème: une eau insalubre, contaminée, ou en quantité insuffisante

    Il s’agit là d’un problème critique en Afrique sub-saharienne et en Asie du Sud-Est. Les communautés pauvres et rurales souffrent de l’absence d’infrastructures assurant une eau potable sans danger, tandis que l’urbanisation rapide impose de nouvelles pressions sur les systèmes d’approvisionnement en eau inadéquats.

    Le changement climatique exacerbe la situation. Les périodes de sécheresse peuvent faire disparaître les sources d’eau, forçant les habitants à utiliser l’eau qu’ils parviennent à trouver, et ce même si elle est très contaminée. Les inondations, quant à elles, risquent de contaminer les sources d’eau en faisant pression sur les infrastructures, dont des toilettes de mauvaise construction.

    L’eau peut être contaminée à sa source, lors de son acheminement, ou au moment de sa consommation. Boire ou utiliser de l’eau insalubre pour se laver, cuisiner, nettoyer ou dans le cadre de l’agriculture peut provoquer des maladies. Ce fardeau, et la quête permanente d’une source d’approvisionnement en eau (même insalubre), pèse plus lourdement sur les jeunes filles et les femmes.

     

  • Solution: garantir une eau non contaminée, répondre aux besoins locaux

    Les solutions qui peuvent garantir une eau non contaminée doivent être adaptées aux besoins locaux. Les stratégies concernant l’éducation et le changement des comportements sont également importantes en matière de développement durable. La conservation et le traitement de l’eau dans les domiciles et les points d’utilisation impliquent la désinfection de l’eau avant qu’elle ne soit utilisée ou consommée. Il existe plusieurs méthodes économiqueset éprouvées, dont la désinfection par le soleil, les lampes UV, le fait de faire bouillir l’eau, la filtration et l’absorption, ainsi que la désinfection chimique par le chlore, l’eau de Javel et les floculants. Les innovations visant à traiter l’eau contaminée peuvent être très spécifiques, comme un anneau adaptateur placé dans un filtre que l’on peut ajuster à différentes tailles de pots en céramique, ou un nouveau design qui encourage l’utilisation. Une fois que l’eau a été traitée, elle doit être conservée en sécurité pour prévenir toute contamination ultérieure.

    La participation du secteur privé peut également aider.
    Chaque élément, depuis les ventes directes de filtres à eau jusqu’aux kiosques et distributeurs d’eau automatisés, a le potentiel de transformer le contexte des fournisseurs d’eau. En savoir plus:

    Filtres à eau:

    Kiosques:

  • Impact: prévenir les infections, sauver des vies

    Si tout le monde avait accès à de l’eau non contaminée, près de 90 % des décès imputables à la diarrhée pourraient être évités.

  • Recommandation à l’échelle mondiale: l’eau

    Les Objectifs de développement durable (ODD), qui ont vu le jour en 2015, incluent l’objectif de garantir un accès universel à l’eau potable d’ici à 2030.

    Objectif 6: Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement, et assurer une gestion durable des ressources en eau.

    Cible 6.1: Assurer l’accès universel et équitable à l’eau potable, à un coût abordable.

    Indicateur 6.1.1: Proportion de la population utilisant des services d’alimentation en eau potable gérés en toute sécurité En savoir plus.

    Les directives de l’OMS sur la qualité de l’eau potable fournissent le fondement des normes et régulations nationales pour la sécurité de l’eau et l’amélioration de la santé publique.

    Les dernières directives sur la qualité de l’eau potable peuvent être consultées ici.

Journée Mondiale de L’eau

22 MARS

En savoir plus


Retour en haut

Copier l’URL

Assainissement

La collecte, le traitement et l’élimination en toute sécurité des matières fécales humaines réduisent l’exposition aux maladies liées à l’eau.

“Offrir un accès aux toilettes ne suffit pas. Il faut persuader les individus de les utiliser.”
– Bill Gates, Co-président, Fondation Bill & Melinda Gates,
citation issue du blog Gates Notes

  • Problème: le manque de services d’assainissement expose les populations aux maladies infectieuses

    Des milliards de personnes n’ont pas accèsaux structures d’assainissement de base, telles que des toilettes ou des latrines, et défèquent en plein air, dans les champs, les rues, les caniveaux ou des plans d’eaux.

    Cette absence d’assainissement de base (défécation en plein air) génère de graves risques sanitaires, dont la diarrhée endémique et la propagation de maladies comme le choléra, la diarrhée et la dysenterie. Elle est également associée à la transmission de l’hépatite A, la fièvre typhoïde et la poliomyélite. En 2020, 494 millions de personnes pratiquaient encore la défécation en plein air.

    Étant donné que l’absence d’accès à l’assainissement favorise la propagation de maladies infectieuses comme le choléra, la diarrhée et la fièvre typhoïde, une approche communautaire globale en termes de services d’assainissement est nécessaire pour prévenir les épidémies.

    Le manque d’accès à des installations d’assainissement de base peut également entraîner de sérieuses conséquences en matière de sécurité, plus particulièrement pour les femmes la nuit, et anéantir le sentiment de dignité.

    La majeure partie des personnes qui n’ont pas accès à un assainissement adéquat vivent en Afrique sub-saharienne, en Asie de l’Est et en Asie du Sud. À moins d’y remédier, ce problème ne peut que prendre de l’ampleur, au vu des risques croissants que provoquent l’urbanisation rapide et climate change le changement climatique.

    Map showing the proportion of each country with sanitation access

  • Solution: l’élimination sécurisée des matières fécales humaines

    Un assainissement adéquat implique que les individus sont séparés des matières fécales humaines et n’entrent pas en contact avec elles. Il n’existe pas d’approche unique convenant à tous ici : la bonne intervention dépend des besoins de la communauté, de la culture et de l’environnement concernés. Les toilettes à utiliser en position accroupie, les toilettes assises à chasse d’eau manuelle, les biodigesteurs sur site ou encore les blocs de latrines publics constituent des solutions adéquates selon le contexte.

    Dans un monde aux prises avec le changement climatique et l’urbanisation rapide, l’accès à l’assainissement se doit d’être universel, flexible, abordable et durable.

    Image of sustainable toilet: low-energy, water savings on one side, resources like water, fertilizer, and energy on the other.

    [En savoir plus]

  • Impact: prévenir les infections, sauver des vies

    L’assainissement pourrait considérablement réduire la fréquence de survenue des maladies diarrhéiques et les indicateurs de malnutrition. L’élimination sécurisée des matières fécales humaines a des répercussions sur la santé, mais également sur le développement économique et social.

    Développement durable, vie privée et sécurité
    Ces aspects font partie des principales exigences utilisateur d’un projet d’assainissement élaboré par l’organisation PATH et la PSI (Organisation internationale de services à la population) Cette collaboration a permis de créer un marché pour la vente de 150 000 toilettes conçues pour être économiques et faciles à utiliser. La réussite du programme déployé dans le Bihar reposait sur plusieurs piliers : remédier aux difficultés relatives à la chaîne logistique, créer des designs axés sur l’utilisateur, et proposer des options de financement aux familles, pour qu’elles puissent s’acheter leurs propres toilettes.

    Graphic: A safe toilet in every home could generate $86 billion per year

    [Learn more]

  • Recommandation à l’échelle mondiale: assainissement

    Les ODD impliquent des progrès en matière d’assainissement d’ici à 2030:

    Objectif 6: Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau.

    ODD 6.2: Parvenir à proposer un accès à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats et équitables, et mettre un terme à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes, des filles et des personnes en situation vulnérable.

    ODD 6.2.1: Proportion de la population utilisant des services d’assainissement gérés en toute sécurité, comprenant un équipement de lavage des mains avec du savon et de l’eau. En savoir plus.

     

    Rapport du programme conjoint de surveillance de l’OMS: Avancées en matière d’eau potable, d’assainissement et d’hygiène. Les ODD à 5 ans:

    Ce rapport 2021 extrapole les estimations en fonction des tendances actuelles afin d’illustrer les trajectoires actuelles et l’accélération requise pour parvenir à une couverture WASH universelle d’ici à 2030. En savoir plus.

     

    Directives Relatives à la Politique D’assainissement en Afrique:

    ette ressource offre des conseils aux gouvernements africains afin d’améliorer ou de développer des politiques et programmes d’assainissement nationaux clairs et exhaustifs.En savoir plus.

Journée Mondiale des Toilettes

19 NOVEMBRE

En savoir plus


Retour en haut

Copier l’URL

Hygiène

Se laver les mains au savon est un moyen simple et efficace de prévenir la diarrhée. Les pratiques d’hygiène comme le lavage des mains contribuent à une bonne santé en prévenant la transmission des maladies.

  • Problème: accès limité au savon et à l’eau, manque de connaissance des bonnes pratiques en matière d’hygiène

    Les mains contaminées constituent l’un des principaux modes de transmission de la diarrhée. En 2020, 2,3 milliards de personnes étaient confrontées à l’absence d’accès aux services d’hygiène de base dans leur logement ; 818 millions d’enfants ne disposaient pas de services pour se laver les mains à l’école ; et un établissement de santé sur trois n’avait pas de stations pour se laver les mains aux sites de traitement.

  • Solution: le lavage des mains au savon peut prévenir la transmission des maladies

    Comme les maladies diarrhéiques se transmettent par voie féco-orale, prendre l’habitude de se laver les mains au savon peut prévenir la transmission des bactéries et virus à l’origine de la diarrhée, surtout si cette mesure est prise régulièrement, après avoir fait ses besoins, changé la couche d’un bébé ou avant de préparer les repas.

    Le lavage des mains au savon est l’une des mesures sanitaires les plus économiques et efficaces. Le lavage des mains prévient les maladies diarrhéiques et de nombreuses autres infections qui peuvent coûter très cher aux individus, aux systèmes de santé et aux pays.

    Se laver les mains à l’école et dans les établissements de santé peut avoir un impact considérable.

    Il est essentiel d’éduquer à la fois les parents et les soignants quant à l’importance de se laver les mains correctement. Dans le cas des enfants, les écoles offrent de nombreuses occasions de promouvoir des habitudes saines.

    Comme l’amélioration du lavage des mains repose sur un changement des comportements, c’est une mesure qui fonctionne mieux lorsqu’elle est intégrée à un train de mesures plus large.

  • Impact: prévenir les infections, sauver des vies

    Le lavage des mains au savon pourrait éliminer près de la moitié de toutes les infections diarrhéiques.

    Sans de bonnes habitudes en matière d’hygiène, comme le lavage des mains au savon, les efforts consacrés à l’amélioration de l’eau potable et de l’assainissement seront réduits à néant. Les ODDsurveillent actuellement le pourcentage d’individus qui disposent d’installations dans leur logement pour se laver les mains à l’eau et au savon. Les écarts en termes d’accès sont considérables, variant de 15 % en Afrique sub-saharienne à 76 % en Asie de l’Ouest et en Afrique du Nord.

Journée Mondiale du Lavage des Mains

15 OCTOBRE

En savoir plus


Retour en haut

Sources: