Stop the Cycle

Présentation

La diarrhée est dangereuse.

Les maladies diarrhéiques sont l’une des principales causes de mortalité et de maladie. Elles coûtent la vie à environ un demi-million d’enfants de moins de 5 ans chaque année, et entraînent des millions d’hospitalisations pédiatriques.

Les maladies diarrhéiques sont particulièrement dangereuses dans les communautés et zones défavorisées, où l’eau salubre, les services d’assainissement et l’accès aux soins médicaux de base sont limités ou inexistants.

La situation est en train de changer: les décès ne constituent pas le seul problème, ni le danger le plus important.

Très souvent, la diarrhée a des conséquences invalidantes de long terme. Les maladies répétées chez les enfants contribuent à un cercle vicieux de malnutrition et d’infections, à l’origine de dommages irréversibles tels que des retards de croissance et des déficiences du développement cognitif.

La diarrhée restreint le potentiel des enfants, de leur famille et de communautés entières, les cantonnant à la pauvreté qu’ils subissent.

La diarrhée prive les enfants du potentiel qu’ils avaient dans la vie, et perpétue les inégalités. Nous devons intensifier notre engagement envers la recherche et les approches de soins de premier recours qui incluent les efforts à consacrer à la prévention et au traitement des maladies diarrhéiques, au sein des communautés, des domiciles et des cliniques. 

- Miren Iturriza-Gomara, Responsable de l’initiative des vaccins contre les rotavirus, PATH

Les infections diarrhéiques répétées empêchent les enfants de développer tout leur potentiel.

Les enfants vivant dans la pauvreté sont soumis à des attaques de pathogènes environnementaux au quotidien. Ces pathogènes sont à l’origine de diarrhées et d’autres infections asymptomatiques qui entraînent des inflammations intestinales chroniques: les enfants seront dès lors plus susceptibles de souffrir d’infections et de malnutrition à l’avenir.

 

En outre, la diarrhée a un coût considérable. Lorsqu’une famille se voit forcée de consacrer ses économies à un traitement médical d’urgence, ainsi qu’aux déplacements nécessaires pour se procurer le traitement, elle dispose de moins d’argent à consacrer à d’autres dépenses essentielles, comme la nourriture, le loyer ou encore l’éducation. Et lorsqu’un aidant doit prendre des congés pour s’occuper d’un enfant malade, il risque de perdre son salaire ou de passer à côté d’opportunités commerciales. Tous ces aspects alimentent le cercle vicieux de la santé précaire et de la pauvreté.

Nous savons comment résoudre ce problème.

Au cours des dernières années, les vies de millions d’enfants ont pu être épargnées. Le nombre de décès liés à la diarrhée est en baisse: il est passé de plus d’un million chez les enfants de moins de 5 ans en 1990, à 500 000 environ en 2015. C’est une bonne nouvelle; néanmoins, un demi-million d’enfants continuent à mourir de diarrhée chaque année, tandis qu’un nombre incalculable d’enfants ne peut grandir normalement en raison d’infections récurrentes et persistantes.

Le problème de la diarrhée n’est pas nouveau: toujours chronique dans les pays à faibles et moyens revenus, il fait partie des nombreuses menaces sanitaires qui se font concurrence pour obtenir de l’attention et des sources de financement.

Nous devons modifier le cours de la conversation en axant les initiatives sur le développement optimal des enfants, et pas simplement sur leur survie.



INCITER DE TOUTE URGENCE
:

Les défenseurs, scientifiques, universitaires, chercheurs, donateurs, organisations multilatérales et les chefs d’État...


À
:

Accorder la priorité aux maladies diarrhéiques et briser le cycle de la santé précaire et de la pauvreté...


GRÂCE AUX MESURES SUIVANTES
:

Favoriser la prise de conscience, proposer des solutions accessibles à tous les individus qui en ont besoin, et traiter les répercussions de long terme de la diarrhée à titre de priorité urgente.

Briser le cycle:
Offrir à chaque enfant un développement en bonne santé.

L’initiative DefeatDD (Defeat Diarrheal Disease, “Vaincre les maladies diarrhéiques”) est un projet de l’organisation PATH (Program for Appropriate Technology in Health, “Programme de technologie appropriée en santé”).

Chez les enfants évoluant au sein de communautés défavorisées, la diarrhée est une cause majeure de décès qui peut avoir des répercussions prolongées. Des outils simples et éprouvés permettent de prévenir et de traiter la diarrhée. Leur intégration est clé pour avoir l’impact le plus significatif. En unissant ces outils et nos initiatives, nous pouvons protéger les enfants des maladies diarrhéiques dans le monde entier.

Ce rapport sera mis à jour régulièrement.

Le rapport qui suit est une ressource exhaustive comportant les dernières recherches et données probantes relatives aux maladies diarrhéiques, ainsi que les solutions disponibles pour prévenir et contrôler celles-ci. Il sera mis à jour régulièrement, au fur et à mesure que de nouvelles informations voient le jour. Il est destiné aux défenseurs (y compris les scientifiques, universitaires et chercheurs), aux donateurs, organisations multilatérales et chefs d’État, qui pourront l’utiliser pour passer à l’action et rejoindre le mouvement visant à vaincre les maladies diarrhéiques.

Passer à la section Le Défi

Sources: